La bête

Les larmes du ciel pleuvent dans mon corps

Catégories :

Benjamin Jichlinski est né à Lausanne en 1990.

Il publie son premier recueil de poèmes à l’âge de 21ans, abandonne l’université pour le paysagisme et travaille depuis 2018 en tant que fossoyeur d’une petite ville suisse au bord du lac Léman.

C’est dans le côtoiement de la mort qu’il écrit la vie.

La bête

Les larmes du ciel pleuvent dans mon corps

Galop du cœur

Dans mon royaume de rêves

La traversée

Le train traverse la nuit épaisse
quelques hommes baillent
d'autres ferment l'œil

A l'entrée de l'aéroport
une femme...

La bataille

Je me retrouve sans courage
à admirer les premières abeilles au matin

Désillusion

Les prés sont des langues vertes
Etalées sur du chocolat

Paix

J'entends les morts
Se foutre de moi

Café

Dans ce café
Le temps s'égraine
Comme il en a
Toujours été

Sous les grands arbres

Rien ne pousse
sous les grands arbres
Ils vieillissent seuls
c'est tout

Hommage

Il a fallu que nos démons sortent de leurs antres
Qu'ils s'apprivoisent